SHEMA

Elitech Clinical Systems poursuit son développement à Sées

elitech sees developpement industriel orne

Implantée à Sées, l’entreprise Elitech Clinical Systems, fabriquant de réactifs pour les laboratoires d’analyses médicales, va doubler la surface de ses bâtiments pour accompagner sa forte croissance. La SHEMA, promoteur du projet immobilier, conduit l’opération dont les travaux ont débuté au mois de février 2014. La SAS immobilière de Normandie*, filiale de la SHEMA,  a également été mobilisée pour assurer le portage de  l’opération.
Le nouveau bâtiment de 1 500m², conçu par l’architecte Philippe Lasser, est destiné aux activités de fabrication, conditionnement et stockage, un nouveau parking de plus de 45 places vient compléter le programme de travaux. Ce nouvel outil industriel doit être opérationnel pour la fin de l’année et permettra à Elitech de poursuivre son expansion à l’international où ses produits sont déjà distribués dans 90 pays.
Appartenant à la société à Elitech Group, spécialiste des marchés de niches dans tous les domaines de la biologie médicale, l’entreprise qui emploie déjà plus de 50 salariés à Sées prévoit également de renforcer ses équipes pour  soutenir son développement.
Ce projet a reçu le soutien du Conseil Général de l’Orne à travers la mobilisation du Fonds départemental de développement économique (FDDE) : une aide à l’investissement immobilier.


* : La SAS Immobilière de Normandie intervient dans des projets d’immeubles de bureaux, de bâtiments industriels et artisanaux ou de locaux commerciaux, c’est un outil destiné à compléter l’offre de la SHEMA aux entreprises d’une structure de portage en immobilier. Agissant comme une « foncière », elle apporte aux entreprises une solution « investisseur », leur permettant de concentrer leurs investissements sur leurs équipements ou encore la recherche et développement.


Pour en savoir plus, consultez le site du Conseil Général de l'Orne

Mai 2014



Notre Dame de Gravenchon : ouverture des 1ers espaces publics du nouveau Cœur de Ville

shema normandie notre dame de gravenchon inauguration des espaces publics

La Ville de Notre-Dame-de-Gravenchon a signé en 2011 avec la SHEMA, une convention d’aménagement  pour recomposer son coeur de ville.  Aujourd’hui, les 1ers espaces publics ont été réalisés autour de l’Hôtel de Ville avec la création d’une large esplanade structurant l’espace public. Cette esplanade met en scène l’Hôtel de Ville et préfigure le grand cours piétonnier qui se développera le long des rues République et Messager.
Cet aménagement constitue la 1ère  pièce du puzzle qui va se poursuivre avec l’aménagement d’un mail planté qui invitera les Gravenchonnais à la promenade.
Le 10 janvier 2011 a été signée une concession d’aménagement entre, d’une part, la Ville de Notre dame de Gravenchon et, d’autre part, la SHEMA associée à deux équipes de maîtrise d'œuvre - l’une menée par Samuel Craquelin, paysagiste sur les secteurs d’Entrée de ville, du parc du Téhluet et du secteur Hétraie - Jules Guesde et l’autre par Thomas Richez, architecte –urbaniste, sur le centre ville et le quartier square de Street.
La première réalisation d’espaces publics inaugurée le 21 février 2014 a été conçue par l’équipe de maitrise d’œuvre Richez Associés, la Compagnie du paysage et Infra Service. Elle a permis de créer une esplanade, lieu public central en face de la salle des mariages, qui met en scène l’Hôtel de ville et la Médiathèque.
Ce projet privilégie les liaisons douces avec la création d’un cheminement adapté aux personnes à mobilité réduites autour de l’Hôtel de ville le reliant à la médiathèque et au Simply Market et préfigurant le grand cours piétonnier qui se développera le long des rues République et Messager.
Elle constitue la 1ere étape de reconstitution de l’espace public de la vaste opération de Renouvellement du cœur de ville.

Le mot de la paysagiste   – Nathalie MELIN - la Compagnie du Paysage :
«Le projet est volontairement rigoureux afin de créer de larges perspectives qui participent à la création d'un paysage urbain structuré facilitant le repérage et invitant à la promenade."
Le « Cours » est l’espace de la mobilité piétonne sur le cœur de ville recomposé. Il conforte les continuités piétonnes et raccroche les polarités commerciales aujourd’hui détachées sur l’axe des rues de la République et rue Henri Messager. Conforté par une topographie douce, ce large espace public confortable présente une promenade urbaine agréable pour l’ensemble des citadins y compris les personnes à mobilité réduite (personnes âgées, mères avec poussettes, handicapés…).
Ce lien met en relation 3 espaces publics majeurs contrastés et complémentaires dans leurs fonctions :
   - la place urbaine des Hallettes
   - la place jardin de la mairie
   - le Parc naturel du Telhuet


En quoi ont consisté les travaux ?
- La 1ere phase de chantier a consisté à mener les opérations de dévoiement, renouvellement et renforcement des réseaux (assainissement eaux pluviales, eau potable, eaux usées, électricité haute et basse tension, gaz, télécommunication, fibre)
- Les travaux d’aménagement de surface ont suivi par la réalisation de la liaison entre la place des Hallettes et l’actuel parking du Simply Market.
- Les revêtements choisis participent à une nouvelle lecture des espaces publics avec la mise en œuvre d’un béton désactivé en gravier de Seine qui marque la place prépondérante accordée aux piétons.
- La topographie a pu être mise en valeur grâce au travail réalisé autour des espaces verts qui structurent l’esplanade et accompagne les cheminements. A terme, du mobilier urbain (banc, corbeille) participeront à l’agrément de la promenade.
- Le futur carrefour de l’Europe fera l’objet d’un réaménagement complet. Des travaux ont d’ores et déjà permis d’esquisser un rond point au fonctionnement plus classique..
- Ces nouveaux espaces publics esquissent le débouché de la future rue René Coty redessinée qui rejoindra la rue Henri Messager

Ce premier chantier en quelques chiffres
- Près de 8 mois de travaux  y compris les premiers dévoiements de réseaux (juillet 2013 – février 2014)
- 5 000 heures de travail pour les employés des 4 entreprises qui sont intervenues sur le site.
- 4 000 mètres carrés : surface du chantier sur le secteur Mairie et Médiathèque
- 200  mètres linéaires de réseaux ont été implantés et/ou déviés durant le chantier entre la rue Loti et autour de l’Hôtel de ville
- 1 400 mètres carré de cheminement (mail piétonnier) réalisé en béton désactivé. L’ensemble du cheminement entourant l’Hôtel de Ville répond aux normes d’accessibilité (pente de 4% notamment).
- 16 candélabres utilisant la technologie LED de 4.5 mètres de hauteur
- 25 : c’est le nombre d’arbres déjà sur site. L’ensemble des végétaux a été sélectionné par les architectes paysagistes de l’opération «  la Compagnie du Paysage » en collaboration avec le service Espaces verts de la Ville de Notre-Dame de Gravenchon et l’entreprise Vallois Normandie (entreprise prestataire pour le lot espaces Verts). Le reste des végétaux ainsi que l’engazonnement sera implanté au printemps.
- 2,6 tonnes : c’est le poids à l’unité des pins sylvestris qui ont été livrés en janvier.
- 2 500 sacs shopping en coton ont été mis à disposition des habitants et des commerçants gravenchonnais avec le message suivant : « Cœur de Ville : profitez des commerces qui restent ouverts » pour limiter la gêne occasionnée par le chantier
- La gestion écologique du chantier (réduction des déchets…)
- Travaux sur les eaux pluviales : l’espace réalisé présente la particularité de dissimuler des massifs drainants, sorte de bassins enterrés qui captent sur site l'eau pluviale et limitent ainsi la quantité d'eau rejoignant le réseau. Ces aménagements sont invisibles car recouverts et intégrés dans un ensemble paysager.

Février 2014
 

[ Projet Coeur de Ville - Notre-Dame-de-Gravenchon ]



La SHEMA investit la Normandie

shema normandie conference de presse 2014

A l’occasion d’une conférence de presse donnée le mercredi 5 février dans ses locaux des Rives de l’Orne à Caen, la SHEMA a annoncé ses perspectives de déploiement sur la Normandie et présenté ses projets majeurs en faveur de l’attractivité et du développement économique et urbain des territoires normands.
- Un développement original : augmentation de capital et partenariats, deux moyens de multiplier l’investissement sur les territoires,
- La grande Normandie : le SHEMA a décidé en 2013 de se déployer sur toute la Normandie, et a été retenue en janvier 2014 pour comme aménageur de la ZAC MARIGNAN à Elbeuf-sur-Seine, la ZAC LA PLAINE DU LEVANT à Saint-Pierre-lès-Elbeuf et la ZAC de la FONDERIE à Pont Audemer,
- La SHEMA poursuit le développement des réseaux de services de proximité sur le territoire bas-normand, notamment à travers la réalisation de pôles de santé, de maisons des services et d’équipements destinés à accompagner l’emploi et les entreprises.

Télécharger le dossier de presse 

La presse en parle : Ouest France - Paris Normandie - Drakkaronline

Février 2014



BORFLEX s’installe dans sa nouvelle usine

borflex shema cherbourg

La SHEMA vient de livrer à l’entreprise Borflex son nouveau centre de production à Equeurdreville-Hainneville, situé sur le parc d’activités de Bénécère de la communauté urbaine de Cherbourg. Cette usine flambant neuve permettra au spécialiste du caoutchouc de poursuivre son développement et d’augmenter sa capacité de production ainsi que sa réactivité pour répondre à la demande croissante de ses clients.

La SHEMA a accompagné l’entreprise Borflex depuis le montage du projet immobilier et la programmation, jusqu’à sa livraison. Ce bâtiment industriel de 2 590m² est implanté sur un terrain d’environ 8 400 m²  et se compose de deux volumes habillés de bardage métallique, il dispose d’un espace de production d’environ 2 000m², le reste de la surface étant réservé aux services administratifs.
Ce bâtiment industriel a été conçu par le maître d’œuvre B-Ingénierie pour répondre à des objectifs ambitieux en terme de qualité d’usage : fonctionnalité des espaces, sécurité et accessibilité. Ce projet se caractérise également par sa sobriété et par une intégration soignée à l’environnement existant, l’ensemble immobilier prend corps dans une trame végétale engazonnée et marquée par la présence d’arbres de haut jet et de haies.
Conforme à la règlementation thermique 2012, cet ouvrage bénéficie des dernières évolutions en termes d’économie d’énergie : isolation renforcée, équipements basse consommation, etc. Une attention particulière a été apportée au traitement de la qualité acoustique des espaces de travail, des panneaux absorbants ont été mis en place afin réduire les nuisances sonores.
Ce transfert permet à l’entreprise qui était déjà  installée à Equeurdreville de développer son activité dans une usine neuve parfaitement adaptée à son activité et aux nouvelles contraintes techniques. Présent à l’international dans 30 pays, Borflex, créateur de solutions caoutchouc (www.borflex.fr),  dispose de 8 sites de production en France et se dote ainsi d’un nouvel outil de production adapté à sa croissance. La société prévoit de renforcer ses effectifs sur le site et de créer un quinzaine d’emplois.
L’entreprise dispose de ses locaux depuis la fin de l’année et finalise actuellement l’installation des équipements spécifiques à la production, début de la mise en exploitation prévue à partir de la mi-janvier 2014.

Contact :

Cédric Basley
Les Rives de l’Orne
15, Avenue Pierre Mendes France
BP 53060
14018 CAEN Cedex 2
Tel : 02 31 06 66 83 – 02 31 46 91 40
e-mail : cbasley@shema.fr



Ecoquartier de Verson : la SHEMA réunit les promoteurs et Philippe Madec

ecoquartier verson shema

Lundi 16 décembre, étaient réunis à Caen à l’initiative de la SHEMA, les équipes de promoteurs, bailleurs et concepteurs en charge des futures constructions de l’écoquartier de Verson pour une rencontre avec l’urbaniste et architecte conseil du projet, Philippe Madec.
Centrée sur les principes fondateurs de l’écoquartier de Verson, la présentation du projet a permis de partager les objectifs de l’opération et les attentes vis-à-vis des futures constructions : insertion dans l’environnement, valorisation des espaces naturels, respect de la topographie, émergence de formes d’habitat plus compactes génératrices de lien social, limitation de l’impact du projet sur le milieu, gestion de l’eau, favorisation des modes de déplacements doux, gestion des déchets, etc.
A l’issue des cette présentation, les échanges entre les aménageurs SHEMA et EDIFIDES, les promoteurs, les bailleurs sociaux, les architectes et l’urbaniste ont permis de poser un cadre méthodologique à la hauteur du défi de la mise en œuvre d’un urbanisme et d’une architecture durable : lier le « beau » à l’ « utile », créer une architecture synonyme d’harmonie, de symétrie, d’équilibre, et capable de s’adapter à l’évolution des modes de vie et des usages.
Cette mobilisation de l’ensemble des opérateurs autour d’un projet d’ensemble participe à la construction de cet écoquartier, au-delà des cahiers des charges encadrant les réalisations, un véritable débat autour de la qualité architecturale des constructions, des espaces de vie et de leur rôle social doit pouvoir s’instaurer, favorisant les innovations et le respect des objectifs initiaux du projet arrêtés par la Ville de Verson.
Cette démarche d’accompagnement des projets de construction se déclinera tout au long du projet à travers une mission de conseil confiée par la SHEMA à une équipe représentée par Philippe Madec (architecte) accompagné du  paysagiste Strates en strates, d’un bureau d’étude VRD Infra-services et du bureau d’étude environnement Leneyle. Cette équipe examinera les projets de construction avant le dépôt du permis de construire. La commercialisation des premiers programmes immobiliers a déjà débuté et la signature des premières promesses de vente en faveurs des promoteurs devrait avoir lieu au début de l’année 2014. 

Décembre 2013

[ Eco-quartier - Verson ]



Pose de la 1ère pierre du pôle de santé de Condé-sur-Noireau

psla conde-sur-noireau

Situé à proximité du centre-ville de Condé-sur-Noireau au cœur d’un parc public remarquable, le nouveau Pôle de Santé Libéral et Ambulatoire regroupera une vingtaine de professionnels de santé : médecins, dentistes, kinésithérapeutes, podologues, infirmières, sage femme, etc. L’ensemble des acteurs de ce projet étaient réunis lundi 9 décembre pour le lancement officiel des travaux. Cette étape marque la dernière phase de ce projet collectif ambitieux destiné à offrir un meilleur accès aux soins pour les différentes populations de la communauté de communes et favoriser l’implantation de jeunes praticiens.
La SHEMA, qui intervient sur une dizaine de projets de ce type en Normandie, accompagne la Communauté de Communes du Pays de Condé et de la Druance dans le cadre d’une convention de mandat portant sur la réalisation de ce PSLA. Cette assistance se caractérise par la conduite de l’opération sous ses aspects administratifs, juridiques, économiques, financiers et techniques.
Le bâtiment d’environ 1 350m² de surface de plancher se développe sur deux niveaux et propose une architecture sobre et contemporaine au service d’une intégration soignée dans le site particulier du jardin public de Condé-sur-Noireau. Une attention particulière a été portée au confort d’usage : qualité d’accueil des patients et fonctionnalité des espaces pour les professionnels.  Cet équipement répondra aux obligations en termes d’accessibilité et sera conforme à la nouvelle règlementation thermique 2012 (faible consommation d’énergie). Il permettra également aux professionnels de santé de disposer d’espaces mutualisés (salles de réunions, local informatiques, gestion des déchets). La mise en service et l’accueil des premiers patients du pôle de santé est prévue pour le mois de septembre 2014.
Ce projet de 2,4 millions d’euros, porté par la Communauté de Communes bénéficie du co-financement de l’Etat, de la Région Basse Normandie, du Conseil Général du Calvados et des fonds européens à hauteur d’1,4 millions d’euros.

Article Ouest-France

Décembre 2013